BLOG

13/09

L’odeur du Congo, mboté.

Kinshasa, ville fantastique, quelle joie de te retrouver à nouveau.

D’éprouver à nouveau la sensation, immédiate, d’être aspirée dans ton chaos et entourée par ta chaleur.

Beaucoup de tumulte dehors. Dans la rue, une charrette remplie de détritus. Plein de bus, Esprits de vie, esprits de morts, voitures et motos passent à côté. Une Maman, avec sur sa tête un grand panier rempli de légumes. Quelques gamins poussent un charriot avec de longues planches en bois. Il y a un mariage en cours. Le couple est entouré de policiers qui jouent des instruments de musique. Des Mamans cuisent des œufs et des gaufres. Un jeune vend des mouchoirs et des cigarettes, rassemblés en un paquet. On peut acheter du crédit dans la rue pour recharger son téléphone.

J’essaie de retrouver mes repères: quand peut-on traverser la rue en toute sécurité au milieu du trafic, comprendre quelques mots de Lingala... M’habituer au fait qu’il y a un gardien devant la porte, qu’un chien a été renversé par une voiture, qu’on a trouvé ce soir un bébé dans les poubelles, qu’il y a eu une petite bagarre près du Fleuve, qu’on ne mange pas de repas à midi, qu’un rouleau de papier wc est plus cher qu’un trajet en bus, qu’une boîte de cornflakes coûte presque 10$ dans un grand supermarché avec de l’air conditionné et un homme blanc à la caisse.

AH! Quel plaisir de retrouver le calme au cœur du chaos, de baigner dans les mélodies congolaises et de jouir des danses déhanchées.

1147 views