30/01/18

L'histoire de Shourouq Musleh (13 ans) - de l'énergie pour Gaza

Les hôpitaux de Gaza n'ont de l'électricité que quelques heures par jour. Depuis plusieurs mois, ils paient du carburant pour le générateur d'urgence. Le maintien du blocus israélien et la réduction de presque la moitié du soutien américain à l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens rendent la situation insoutenable. Voici l'histoire de Shourouq.
Face à l'urgence de la situation, le médecin a décidé de pratiquer l'opération gratuitement

Shourouq vit dans le camps de réfugiés de Jabalia, au nord de la bande de Gaza.

Depuis quelques temps, elle souffre de maux de gorge, a les amygdales très gonflées, le tout accompagné de fortes fièvres. En allant consulter un médecin d'une clinique du camps de Jabalia (liée à l'UNRWA - Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient), Shourouq et sa famille ont appris qu'elle devait se faire retirer ses amygdales.

Cette opération pourtant assez courante en Europe était inabordable pour la famille de Shourouq (600 NIS, soit 144,5 €). De plus, les médecins de l'UNRWA n'était pas capable d'opérer avant 11 mois car la liste d'attente était vraiment longue. Le papa de Shourouq a donc décidé de se rendre à l'hopital Al Awda, créé par UHWC. Face à l'urgence de la situation et à la dégradation de l 'état de santé de Shourouq, le médecin a décidé de pratiquer l'opération gratuitement et endéans les 48h.

 

Aujourd'hui, Shourouq est en bonne santé et est revenue sur les bancs de l'école.

 

Avec la crise énergétique que connaît la bande de Gaza depuis plusieurs mois et le manque de médicaments, l'opération de Shourouq aurait pu ne jamais avoir lieu.

Pour continuer à fournir des soins de qualité, UHWC fait face aujourd'hui à de grosses dépenses afin d'acheter le diesel qui sert à faire fonctionner les générateur d'électricité.

Vous souhaitez soutenir le travail de UHWC à l'hôpital Al Awda et leur permettre de continuer à améliorer et sauver des vies comme celle de Shourouq ? 

 

FAITES UN DON

 

Plus sur ce sujet

12/02
Les hôpitaux de Gaza subissent une grave crise d'approvisionnement en électricité.
06/02
Les hôpitaux de Gaza n'ont de l'électricité que quelques heures par jour. Voici comment les choses se passent à l'hôpital Al Awda qui se trouve dans le camp de réfugiés de Jabalia :
31/01
Arrêtez-vous un instant et pensez à toutes ces choses pour lesquelles un hôpital est dépendant de l'électricité : les couveuses pour maintenir les bébés prématurés au chaud, les appareils de dial
476 views